Elsa DREISIG

Elsa Dreisig est franco-danoise. Elle a été formée dès l’enfance aux maîtrises de l’Opéra de Wallonie et de Lyon où, entre 1998 et 2008, elle s’est produite dans diverses productions : Werther, Falstaff, Turandot, Carmen, La Bohème, Le Chevalier à la Rose, La Damnation de Faust, Le Petit Ramoneur de Britten, Brundibar de Hans Krasa, Orphée et Eurydice de Rossi, et Celui qui dit oui, celui qui dit non de Kurt Weill.

Après une première année au CNSM de Paris dans la classe de Valérie Guillorit, elle poursuit ses études à la Hochschule de Leipzig auprès de Regina Werner. Elle affine sa connaissance de la mélodie et du lied auprès des pianistes Jeff Cohen, Karolos Zouganelis et Alexander Schmalcz. Parallèlement elle étudie le répertoire allemand avec le baryton Stephan Genz, le répertoire italien avec Peter Berne, le répertoire de l’opérette allemande avec Regina Werner.

Elle s’est produite au festival « Jeunes talents » de Loudun où elle a chanté un programme de mélodies russes et françaises à l’été 2012 et a remporté en novembre 2012 le concours « Des Mots et des Notes » consacré au répertoire français, avec le prix du jury et le prix spécial du public. Elle participe régulièrement aux conférences de la musicologue Hélène Cao, notamment autour des mélodies de Debussy et de Duparc.

Durant la saison 2012-2013, elle s’est produite au Châtelet lors d’un « Concert Tea/Concert Tôt » autour de Kurt Weill, au musée du Louvre à l’occasion de l’exposition « De l’Allemagne », et à l’IRCAM dans le cadre d’un binôme avec un compositeur en résidence, Pablo Galaz. Elle retrouve le Châtelet pour la production de Pourquoi j’ai mangé mon père adaptée du roman de Roy Lewis où elle a chanté le rôle de Griselda.

Elle travaille régulièrement en duo avec le pianiste Jeff Cohen, avec qui elle s’est produite au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme sur l’œuvre de Joseph Kosma et Norbert Glanzberg.
Par ailleurs, elle est membre d’un ensemble de musique contemporaine, L’Ensemble 101, sous la direction de Mike Solomon, ainsi que de l’Ensemble 4D au Danemark (4 Dreisig) avec sa mère, sa tante et sa cousine, toutes sopranos, avec qui elle se produira à Paris avec la Péniche Opéra en mars 2015.

Dans ses projets futurs figurent deux productions à Leipzig et à Graz: Der Wildschutz de Lortzing dans le rôle de Nanette, et Semiramide de Hasse où elle interprétera le rôle de Tamiri. On l’entendra aussi dans les Folksongs de Berio avec l’orchestre de chambre du conservatoire de Leipzig ainsi qu’à Zwickau dans la maison de Schumann pour un concert entièrement dédié à ses Lieder.

Elle participera à l’académie d’Aix en Provence au mois de juillet pour la résidence « Schubert » dirigée par Matthias Goerne et Markus Hinterhäuser.

Elsa vient de remporter le premier prix du concours « Ton und Erklärung » avec l’orchestre de la radio (la MDR) de Leipzig. Parmi les récompenses, la production d’un CD chez Oehms Classics et des concerts en Allemagne prévus en 2014-2015.